La plume d'Oquidort

13 février 2014

Mon ami se meurt

Il a 15 ans, j'entends déjà qu'on me dira "15 ans c'est un bel âge". Oui, pour un chat livré à lui même à l'extérieur avec personne pour s'assurer qu'il va bien, qu'il va VRAIMENT bien, pas pour un chatou d'intérieur chez qui on fini par savoir détecter les problèmes urinaires dès leurs prémices ou la moindre perte d'apétit.

 

15 ans c'n'est rien et c'est tant à la fois, toute ma vie d'adulte.

 

C'est grace à lui que j'ai traversé les années sombres sans engloutir toute ma pharmacopée, c'est lui encore qui est à l'origine des plus belles expériences que j'ai vécues et que je vis, les Chats Libres, l'élevage. Il est le premier être vivant à m'avoir témoigné amour et confiance inconditionnellement. Et il se meurt.

 

Je le vois s'étioler sous mes yeux, jour après jour, le poil terni, les yeux lourds, les os saillants, comme un rêve prêt à s'estomper à la sonnerie du réveil, comme un mirage de sable soufflé par le vent qui se lève. Il est là mais déjà il s'efface et l'ombre projetée de sa carcasse amaigrie figure l'abime qu'il va laisser dans mon coeur. Je le regarde, sans voir sa maigreur et sa fourrure hirsute mais incapable de me représenter pourtant le chat magnifique qu'il était il y a quelques mois encore. Je le regarde et mon coeur projette l'image des boites en carton dans lesquelles les pompes funèbres me renvoient mes amis, bientôt il rejoindra Thalie et Darling sur l'étagère et je parlerai à une ombre de plus.

Bientôt il ne viendra plus réclamer sa place dans le creux de mes bras en cercle sur l'oreiller pour le câlin du réveil. Bientôt il ne trouvera plus sa place dans le creux de mes bras en berceau, la tête sur mon épaule pour dormir contre moi. Bientôt il ne réclamera plus au robinet et n'accourera plus dès que je serai dans la cuisine. Bientôt il n'exigera plus mon attention. Trop tôt il me laissera livrée à moi même. Je perds ma béquille, je perds mon régulateur, je perds un bout de mon âme et le pilier fondateur de ma vie d'adulte.

 

Mais ..... ce n'est qu'un chat, n'est-ce pas ?

Posté par oquidort à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 janvier 2014

Quand l'Univers m'envoie un message

Je suis une poissarde, rien de nouveau sous le soleil, j'ai appris à faire avec mais parfois, y'a des séries, même pour moi ça fait trop.

 

La série actuelle a commencé le mercredi après midi du 1er juillet 2013.

Contrôle de routine pour la CMH de 3 de mes chats, des jeunes entre 1 et 3 ans, lignées saines, zéro antécédent, premier test sain pour le mâle 1 an avant. Je ne m'inquiète pas du tout. J'ai tort, les 3 sont dépistés équivoques. Tout mon plan d'élevage prends une claque puisque dans le lot il y a MON mâle, celui qui doit me permettre de travailler quelque chose de vraiment "à moi", de fixer une cohérence dans mon travail. C'est dur de trouver UN mâle pour une chatterie. Les 2 autres équivoques sont une minette dont j'ai la mère et la sœur en reproduction et sa nièce, ce qui mets la doute sur la mère et la sœur, sauf qu'elles sont plus âgées et ont des tests récents sains.

Premier grand chamboulement. Tout est mis en veille en attendant les prochains contrôles. Je change l'alimentation qui depuis plusieurs mois consistait en croquettes de régime R/D pour tenter de faire maigrir mes dondons. Les jeunes étaient secs comme des triques mais pas les dondons finalement.

La suite démarre le mercredi 27 août.

Je rentre du travail, ma Darling bizarrement n'est pas à sa place habituelle sur le griffoir en hauteur juste à côté de la porte d'entrée où elle est logiquement la première à recevoir le bisou. Je la trouve à l'étage, installée sur un dodo sur le parquet de la pièce des chats. Pas très énergique mais pas l'air malade non plus. Le lendemain matin je la trouve toujours pas très énergique. Je pars au bureau et dès l'ouverture de la clinique j'appelle pour avoir un RDV que j'ai le soir à 18h (le temps de rentrer, d'attraper Darling et de repartir).

Le soir donc, on se présente chez le vétérinaire avec ma Darling et dès le premier examen il me dit qu'elle a/fait (?) un ictère, ils vont la garder et de m'expliquer que si elle s'en tire ça sera une phase trèèès longue de récupération, peut-être des mois mais qu'il a vu des chats avec des valeurs pires s'en tirer.

Je tombe des nues, à part le mercredi soir, je n'ai vu aucun changement de comportement mais à la pesée, en effet, elle a pas mal perdu. Je ne l'avais pas remarqué, elle est tellement obèse malgré les mois de régime que la perte de poids n'est pas flagrante  au quotidien des câlins.

Le vendredi matin elle est opérée pour poser un drain qui ira l'alimenter directement dans l'estomac. Je vais la voir le vendredi soir en sortant du bureau. Elle est encore complètement dans le pâté et ne réagit pas à ma présence. Je dois repasser le lendemain matin mais au moment où je me chausse, le téléphone sonne, c'est la véto qui m'informe que Darling n'a pas passé la nuit.

Je suis sous le choc. En 48h elle passe de Darling-bisou à .... une incommensurable absence. Elle est morte toute seule à la clinique, loin de moi, je suis dévastée.

 

La vie continue, ils sont 13 poilus encore à la maison qui ont besoin que j'assure 24/7. Je me rends donc le samedi suivant à la convention organisée par le SNPCC à Lyon à laquelle je suis inscrite depuis des mois et les billets d'avion payés et tout. Je dois justement retrouver le soir l'éleveuse de Darling, un RDV pris bien avant.

Les poilus ont été pris en charge par mon amie Virginie pendant mon absence. Ma chienne Thalie est chez elle, à se faire outrageusement gâter à coup de camembert et de petits biscuits et à passer la nuit sur la canapé ! Les chats sont à la maison avec visite quotidienne et beaucoup de câlins.

Je reprends l'avion pour rentrer le dimanche en fin de matinée après une promenade au parc de la Tête d'Or avec un ami lyonnais. J'ai passé un bon moment avec mes amis et je suis contente de rentrer retrouver mes 4 pattes.

J'arrive à Toulouse, récupère ma voiture, sors de l'aéroport et profite d'un feu rouge pour appeler Virginie la prévenir que je passe récupérer ma bestiole. Elle décroche et me dit "tu as eu mon message ? Thalie ne va pas bien, on attend le vétérinaire"...

Je suis arrivée un peu avant le véto, Thalie a un moment s'était levée pour aller boire et juste,... elle est tombée et ne s'est plus relevée.

Je pense qu'elle m'a reconnue quand même, je veux croire qu'elle m'attendait. Avec mes amis on l'a installée sur une couverture, mis des bouteilles d'eau chaude contre elle car elle avait froid. Le vétérinaire l'a examiné. On a conclu avec lui qu'elle faisait un AVC, il lui a fait quelques piqures pour aider tout en m'expliquant que pour les AVC, les 48 premières heures sont déterminantes, que soit ça passe soit ça casse mais si ça passe elle peut redevenir tout à fait comme avant. Je le sais, j'y crois.

On va s'installer pour faire l'ordonnance et là, Thalie cesse de respirer. Voilà, comme ça, 11 ans de vie commune qui s'envolent.

 

Dans la semaine qui suit, je dois faire opérer mon Ti-Taz pour des kystes sur les flancs qui n'ont pas disparus avec la cortisone et risquent de se transformer en fibrosarcome, voire en sont déjà mais ça, seule l'analyse le dira. Une grosse opération pour un papy de 15 ans. Il a accusé le coup.

Heureusement, ce n'est pas un fibrosarcome.

 

Les choses se tassent un peu après jusqu'en décembre.

Nouveau contrôle HCM pour mes 3 équivoques. Guiness est redevenue normale, youpi !!! Mais Bantù est toujours équivoque bien qu'avec valeurs stables. Cubi est également restée équivoque.

Sans Bantù, je dois trouver rapidement des matous pour mes filles, surtout pour Ever très/trop fertile avec Bantù et pour Guiness qui maigrit trop quand elle est en chaleur.

 

Le reste du temps c'est juste l'habituelle routine des aller retours chez le véto pour Gaïa qui fait un abcès, Babouche que son asthme étouffe, Ever à faire avorter et mettre sous implant puis le constat que bon sang, le Ti-Taz est quand même vachement maigre pour tout ce qu'il engouffre et surtout il s'est mis à boire comme un trou.

Véto donc avec l'angoisse de l'IRC mais en fait, c'est pire. Il est diagnostiqué diabétique avec des taux wahouuu et un pancréas en très mauvais état.

 

Commencent alors les injections, 2 fois par jour à heure fixe et les journées de courbes de glycémie chez le véto. Ça ne marche pas, on augmente les doses, encore et encore, sans succès.

C'est Noël, Ti-Taz forcément vient avec moi chez ma mamy. A 400km de chez moi et 200km de l'arrivée, on s'arrête pour faire la piqure. On est le 23 décembre, il est 19h, la voiture refuse de repartir. Le père Noël va devoir m'amener une nouvelle batterie.

 

Retour des fêtes de Noël, nouvelle journée chez le véto, on est le 31 décembre, l'insuline ne fonctionne pas, Ti-Taz plafonne toujours aux même valeurs, aucune amélioration. On décide de changer d'insuline, RDV le 2 janvier pour une nouvelle journée de tests.

La nouvelle insuline fonctionne, trop bien, on revoit les doses à la baisse semaine après semaine.

J'amène Ti-Taz voir un ostéopathe qu'on m'a recommandé, on repart avec entre autre un traitement homéopathique pour son pancréas (qu'on ne peut pas traiter en traditionnelle car incompatible avec le diabète).

 

Les filles étant enfin calme à la maison, je décide de faire poser l'implant contraceptif à Bantù. Il n'est pas long à déclencher le fameux effet "flair up", à courir après tout ce qui sent la fille et à faire pipi où il peut. Du coup Ever qui est pourtant sous mélatonine depuis un peu moins d'1 mois redéclenche des chaleurs. Heureusement, elle fait ça à un moment où je suis là et je peux l'installer avec Guiness et Safira dans ma chambre à l'isolement avec Ti-Taz. On a évité le pire.

En début de semaine dernière, un matin comme les autres. Réveil à 5h, litière, ménage, gamelles dans ma chambre puis je sors en fermant la porte derrière moi sur un Bantù frustré et je m'atèle à faire la même chose dans le reste de la maison. Litières, gamelles, nettoyage des pipis de Gaïa eu RDC, balais puis serpillère. Quand c'est fini je vais pour retourner dans ma chambre boire mon thé pendant que les sols sèchent.

La porte de la chambre refuse de s'ouvrir. Quelque chose bloque au niveau de la serrure. Dans la chambre 4 chats, mes téléphones, mes vêtements, tout quoi. Je force, rien à faire. J'explose donc la porte à coup de pieds manquant me rétamer 10 fois sur le carrelage mouillé. La serrure est explosée, mais le chambranle en bois aussi. Impossible de refermer sans démonter et sortir la serrure, impossible de fermer une fois la serrure démontée. Je tente de bloquer comme je peux mais en rentrant le soir, Bantù a l'air du matou content de lui au milieu de Ti-Taz et surtout des filles pendant que Babouche et Garfi ont investi mon lit et que je ne sais qui  - mais j'ai des doutes sérieux - a inondé mon lit. je n'ai plus qu'à prendre RDV pour l'alizine pour Ever et cocher +21 sur mon agenda pour vérifier la gestation ou non sur Saf et Guiness. Ever elle est censée partir rencontrer un matou de Madrid ASAP !

 

Je ne dors plus puisque la chambre ne fermant plus et étant d'ordinaire tabou, les chats de tout poil passent mes nuits à entrer, sortir, monter dans la mezzanine, en redescendre (très peu élégamment dans un sens comme dans l'autre je dois dire), à me piétiner, à m'écraser, à faire tomber des trucs divers et variés. Bref, je dors mal !

 

Enfin arrive vendredi soir dernier. Toilettage d'Ever qui a des nœuds de partout dans le cou (merci Bantù !). Et là, je me rends compte que ses 2 chaines mammaires sont gonflées et un peu dures. Panique à bord, recherche sur le net, élaboration du scénario catastrophe qui va le mieux à mon état d'esprit Caliméro du moment et tentative de dodo en attendant 8h appeler le véto.

Quelque part vers 4h, je sens le lit vibrer. Comme chaque fois j'allume pour vérifier que celui ou celle qui vient de tomber de la mezzanine ne s'est pas fait mal mais là, à la place je découvre Ti-Taz en pleine crise de convulsions à côté de moi sur la couette. Mon cerveau n'a pas eu besoin de trop tourner pour réagir et me faire savoir ce que je devais faire grâce aux multiples discutions avec ma véto.

Je suis descendue, j'ai attrapé la seringue, j'ai filé au RDC, aspiré 3ml de sirop de sucre de canne, suis remontée, ait fait boire Ti-Taz en en mettant partout (c'est chouette, ça ne colle pas du tout, non non ...) et ait passé le reste de la nuit à le surveiller comme le lait sur le feu.

A 8h j'étais devant chez le véto. Il était encore clairement en hypoglycémie. Le soir je l'ai ramené avant la fermeture pour un nouveau contrôle et j'ai amené Ever. La glycémie de Ti-Taz avait à peine remonté et pourtant il n'avait pas eu d'insuline depuis la veille. Et Ever, ben, elle n'est pas gestante mais elle me fait une montée de lait, ce qui explique qu'elle attaque tout le monde à la maison, qu'elle a mordu Garfi et Babouche et abimé une oreille de Berlin. Tout le monde fait place devant Everator !

 

Entre temps, j'avais trouvé un super matou pour Guiness, là-bas en Suisse. Un vraiment beau, sain et qui a déjà fait de beaux bébés. Très bon contact avec l'éleveuse qui semble sérieuse et a bonne presse auprès plusieurs de mes copines, on parle tarif, condition, trajet, mode de fonctionnement, dates, je suis enthousiaste .... Ça c'était le vendredi soir, j'avais une raison d'être contente malgré tout.

Le dimanche soir, l'éleveuse m'informe que ses plans ont changé et que finalement ça ne sera plus possible. Retour case départ, je suis super déçue mais ce sont des choses qui arrivent. Bouh, que je suis déçue :(

 

Là, cette semaine, j'étais chez le véto hier pour Ti-Taz, j'y serai demain pour Babouche et Berlin dont l'asthme s'aggrave avec la saison, jeudi de nouveau, 3 fois dans la journée pour Ti-Taz et vendredi et samedi pour Ever les tests et tout le tralala prénuptial.

Pour me changer les idées, ce soir je vais à la laverie, je n'ai plus de couette propre ...

 

 

Je m'en moque, je ne baisserai pas les bras, pas encore. Fuck l'Univers, je m'en tiens à mon rêve.

 

Je vous ai déjà dit pourquoi et comment j'ai choisi mon affixe "de la Folidoki" ? Si non, il faudra.

 

Ah, et ne me dites jamais "tu verras, la chance tourne" sinon je vous refile Gaïa ! Ce que je viens d'écrire, c'est juste une version de ce que je vis depuis à peu près toujours.

Ben oui, c'est comme ça, y'a des gens qu'ont la chkoumoune. Ça ne vous rends pas content de votre journée du coup ? Vous voyez bien que la vie n'est finalement pas si difficile ^_^

 

Posté par oquidort à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2014

A quel point on nous prends pour des cons et .... on l'est !

J'ai entendu ce matin à la radio (France Info pour ne pas la citer) un sujet qui m'a fait vraiment grincer des dents et dresser les poils.

Il y était question de l'assurance chômage. Le journaliste expliquait que patronats et syndicats se penchaient sur le sujet des indemnisations des chômeurs, qu'ils envisageaient que l'indemnisation puisse être dégressive dans le temps parce qu'en l'état, vu le taux de chômage, les cotisations salariales ne suffisent plus à payer les indemnisations et que donc l'assurance chômage est déficitaire chaque année de plus en plus.

Une femme (chef d'entreprise ?) expliquait qu'à ce rythme, si on ne fait rien, arrivera un moment où tout simplement le système tombera en faillite et on ne pourra plus du tout indemniser les chômeurs. Et là le journaliste de dire la monstrueuse imbécilité du jour ...

On ne doit pas s'inquiéter ni paniquer parce que comme pour les autres assurances sociales (santé etc), quand y'a plus d'argent, ben c'est pas grave on l'emprunte sur les marchés financier donc dors tranquille pauvre crétin décérébré, tu auras toujours ton indemnisation chômage et surtout, sache bien qu'après toi, la fin du monde !

 

Mon banquier va accepter ça vous pensez ? Quand je serai à découvert je pourrai lui dire "Ah mais ne vous inquiétez pas mon brave, bien sur que je vais pouvoir continuer à payer vos monstrueux agios et soutenir mon train de vie, il suffit que je fasse des emprunts !". N'est-ce pas ce principe qui a causé déjà la crise des subprimes ?

Est-ce que nos politiques qui ont fait de si longues études ont une vision au delà du court terme ?

On-t-il des enfants et si oui, que pensent-ils leur laisser ?

 

Vivre à crédit, ça c'est une gestion saine d'un pays !!!

 

Posté par oquidort à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2014

L'élevage - quand les chatons ne sont pas là ...

Hé oui, l'élevage c'est "se faire du blé sur le ventre de nos chats", c'est "alimenter les refuges", c'est "profiter de nos animaux pour nous enrichir", c'est "honteux" ... mais pas que :-))

 

Ben oui parce que pour la majorité des petits éleveurs que je cotoie, ça donne plutôt "Bouhhh, je suis en manque de chatons !!!" 6 à 9 mois sur 12 ! C'est dire tout le profit qu'on en tire !

Quand il y a des chatons, c'est la course, un peu à beaucoup de stress et de soucis, de l'énervement, beaucoup d'émerveillement et énormément d'endorphines pour qu'on ait le courage de recommencer. C'est bien connu, les endorphines c'est addictif ! Les endorphines vous font oublier l'angoisse de la mise bas, les nuits de veille à surveiller que maman ne déplace pas les bébés et ait assez de lait, le biberonnage toutes le 3-4 heures si y'en a pas assez dans l'outre sur pattes, le retard chronique sur toutes les activités de la journée parce qu'on a oublié de sortir de la transe qui nous saisit quand on est dans la nurserie, les lessives et la vaisselle à gogo au moment du sevrage, la course permanente entre boulot, véto, courses, ménage, maternage et le peu d'heures qu'il reste pour tenter de dormir en ressassant tout ce qu'il y a à faire dans les heures à venir. Bref, les chatons, c'est du boulot !

 

Et quand il n'y a pas de chaton, tout va bien me direz vous donc ?

 

Quand il n'y a pas de chaton ça donne ça :

31 décembre, RDV véto pour une journée courbe de glycémie pour Ti-Taz.

2 janvier RDV véto pour une journée courbe de glycémie pour Ti-Taz.

5 janvier Guiness démarre des chaleurs et je l'installe dans la chambre avec Ti-Taz (qui largue des bombes chimiques 1 à 2 fois par jour depuis qu'il est aux croquettes diabetic de RC). Guiness en-merde-chante mes nuits chaque fois que Ti-Taz se lève pour aller boire/manger/pisser soit toutes les 1/2 heures à peu près pendant que Bantù s'exite tout seul de l'autre côté de la porte en version chanteur mort d'amour et roucoulades de satané pigeon.

7 janvier, RDV véto pour la pose de l'implant contraceptif pour Bantù mais fausse alerte, ils étaient en rupture de stock d'implant donc j'ai juste repris des seringues pour les injections de Ti-Taz et un RDV pour Bantù pour le 14.

11 janvier, RDV ostéopathe pour Ti-Taz, si ça ne fait pas de bien ça ne peut pas faire de mal et c'est comme avoir une patte de lapin albinos, un trèfle à 4 feuilles et quand même adresser une prière à une des quelconques béquilles mentales de l'humanité. Bref, on y croit, les animaux sont plus réceptifs et pour le coup, on ne peut pas accuser l'effet placebo si ça fait du bien.

11 janvier toujours, Safira vomit pour la 3ième fois en 2 jours, elle intègre la chambre avec Ti-Taz, Guiness et moi pour une surveillance rapprochée. Petit contrôle visuel : le derrière est propre, elle est toujours dodue comme une oie de fin d'année, elle n'a pas de gingivite et elle n'a à priori pas d'ictère. Les poils peut-être ? Ah, mais elle relève un peu trop le derrière quand je la gratouille aussi ! A surveiller. Quasi 2 ans qu'elle est sous implant.

12 janvier, Bantù roucoule après Ever et je trouve des touffes de poils dans les escaliers et dans le cou d'Ever. Ever intègre la chambre avec Ti-Taz, Guiness, Safira et moi. On dirait une de ces chansons ou après chaque couplet on rajoute un mot ou un bout de phrase et il faut s'en souvenir pour le suivant sinon on a un gage ! Les nuits commencent à être agitées, bruyantes et remplies de l'ancestrale crainte du "pipi sur le lit" dont mes femelles me punissent pour leurs poussée hormonale dès qu'elles ont accès à mes couettes. Mes cervicales et mes lombaires entamment un mouvement de protestation musclé soutenu par le syndicat du dos qui proteste contre : Ti-Taz qui dort contre mon cuir chevelu et envahi mon oreiller, Guiness qui me colle par l'oreiller droit, Safira qui me lèche les mollets à longueur de nuit parce qu'elle aime dormir SOUS la couette ET lécher chaque morceau de peau auquel elle accède (en bavant copieusement !), Ever qui vadrouille et semble préférer dormir à cheval sur ma cheville droite sur la couette.

13 janvier, RDV véto pour une journée courbe de glycémie pour Ti-Taz.

14 janvier, RDV véto pour Bantù et la pose de l'implant.

..... et on n'est que la première quinzaine de l'année =^_^=

Entre temps, y'a les litières à faire, les pipis par terre avec surenchère de Gaïa et des garçons, les vomis dans les escaliers, les poubelles fouillées, les cacas dans la douche, les grains de litière qui collent aux pattes, aux pieds, volent et s'incrustent sur chaque cm² de la maison, les poils qui volent ou pire, qui se prennent dans une flaque de pipi par terre pas encore détectée, les balais, la serpillère, l'usage abusif et anti-écologique du sopalin et des produits de nettoyage, les noeuds dans les colerettes, les cacas d'yeux, les cacas tout court qui collent aux poils des fesses et font de grandes traces de freinage quand les chats incriminés tentent en vain de s'en débarasser en faisant le traineau.

Entre temps il y a les plans d'élevage bâtis sur et pour des années qui partent en fumée à la suite du résultat complètement inattendu d'un test, il y a les chats qui meurent subitement sans préavis en tranchant directement dans le myocarde du bipède, il y a les chiens qui s'en vont à leur tour avec leurs années d'amitié, il y a les petits vieux qui ne sont plus aussi en forme qu'avant, il y a les factures, encore et toujours et le compte dans le rouge (c'était pour la rime même si ce n'est pas faux tous les mois).

Entre temps il y a les recherches pour rebâtir un plan d'élevage, trouver des matous qui nous plaisent, dont les éleveurs sont sérieux, prier pour qu'en plus ils soient assez curieux pour se faire leur propre opinion sur les gens, sur les chats et .... croiser les doigts.

L'élevage, c'est .... passionnant ! C'est épuisant, c'est bouleversant !

 

J'ai essayé de me mettre à courir parce qu'il parait que ... mais non, y'a pas à tortiller, ça ne fait pas pareil.

Bref, vive les endorphines !!!

Posté par oquidort à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2014

Regardez vous le ciel ?

Regarder le ciel dans ces moments où il exprime une humeur fait partie des petits plaisirs de mes journées.

Il y a le matin, quand je pars au travail, que j'arrive en fin de rocade et que le ciel s'allume de tons oranges, roses, fushias, parfois en dégradés réguliers, parfois par taches inégales, parfois ponctué de nuages plus ou moins lourds aux nuances du bleu nuit au gris pâle.

Il y a les soirs quand je sors du bureau pour rejoindre ma voiture sur le parking et où le ciel défile toute sa garde robe.

Parfois la robe de mariée, blanche, filandreuse, parfois le champ de boules de coton comme un immense lit dans lequel on aimerait s'oublier avec Morphée. Parfois, toujours dans les teintes claires et fades, de grandes zébrures ou quelques rares lignes, les avions ne sont pas loin. Et puis, mes préférés, les en technicolor qui déclinent toute la palette des or-orange-jaune-rose-fushia avec un ciel plus ou moins sombre en fonction de mon heure de sortie et de la saison.

 

Bref, regarder le ciel m'aide à faire la transition maison - travail - maison en levant la tête et prenant une vraie respiration profonde.

Le soir, quand je promène la chienne, j'aime observer la lune qui a tant de façons de se montrer également. De jour pleine et vaguement transparente, de nuit, découpée, masquée ou non, ronde ou en quartier.

Je la préfère de nuit quand le ciel est très noir et sans nuage, que l'air est piquant du froid de l'hiver mais j'aime aussi l'aperçevoir l'été quand j'ouvre mes volets, que le ciel s'habille de couleurs encore floues avant que la lune se soit décidée à partir.

Petit bonheur quotidien donc qui permet une parenthèse dans mon circuit électrique.

 

Et vous, vous le regardez parfois le ciel ou laissez vous la vie dicter son rythme forcené ?

Posté par oquidort à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 janvier 2014

Bananez 2014 !

Dernier message, 14 septembre 2012 ... de ce côté là, ça ne va pas beaucoup mieux. Vous avez entendu parler du Crédit Immobillier de France et de ses 2500 salariés sacrifiés en 2013 vous ?

 

Et sinon, v'là la période des voeux, celle que je n'aime pas, encore moins cette année.

En 2013, 1 seule portée, catastrophe, mais heureusement la chatonne "warrior" a trouvé une superbe famille. Départs de tous les chatons 2012, départ aussi mais complètement triste et inattendu lui de Darling et de Thalie, au revoir mes amies, 5 + 11 ans de vie partagée qui s'enfuient.

Opération de kystes pré-cancéreux sur Ti-Taz qui suite à ça a déclaré un diabète qu'on n'a pas encore réussi à stabiliser, j'ai donc appris à faire des piqures matin et soir .... et je me prépare au départ.

Gaïa elle est toujours là ... =^_^= C'est trop pas zuste !

Mes 2 mâles d'élevage sont sous implant, l'un parce que "sa" femelle est morte et qu'à la maison y'a plus que mamy, maman et tatie pour lui et l'autre parce que HCM équivoque. Tout va bien ...

 

En 2014, ma mamy que j'adore et qui est mon ancre dans ce monde, mon modèle de belle personne à être, va faire 99 ans début février. Ca me fait un peu peur.

 

Donc voilà, j'ai copieusement arrosé l'enterrement de 2013 et re copieusement arrosé les futurs enterrements 2014. Les bulles, c'est FANTASTIQUE !

 

Quelques bonnes choses quand même à retenir de 2013 :

les copines !!!!! Oui, l'élevage ce sont beaucoup de chagrins et de déboires mais aussi de supers rencontres, avec les autres éleveurs, avec les adoptants. De bons moments d'amitié qui réchauffent et font dire que tout ne va pas si mal finalement tant qu'on a des copines avec qui partager <3

 

Des projets pour 2014 ?

Heu, oui. Déjà, 3 mariages souhaités. Ever x un bel espagnol, Safi x Glögg, Guiness x un beau franco-suisse.

Autre projet, récurrent depuis pas mal d'années (la faute à mon poil dans la main !) : les travaux d'amélioration de l'environnement et de la facilité d'entretien à la maison. En gros, détapisser les murs abimés par les chats, enduire et peindre d'une peinture lessivable, couvrir les vieux parquets abimés par du lino qui aime la serpillère, désencombrer, changer les joints qui fuient et touche finale, mettre de jolis luminaires parce que Valérie elle dit que sinon, ça fait pas fini :p

 

Ah oui, faut que je fasse mon CV aussi, et que je commence à regarder un peu le marché du travail dans mon coin....

Dans l'idéal j'aimerais ouvrir un salon de thé mais bon, je me connais, ça va rester un beau rêve, trop risqué.

 

Voilà. A priori pas d'expo cette année. S'il y a du beau j'aimerais garder sur les mariages de Safi et d'Ever, des filles.

 

De bonnes résolutions ? Non, ça ne sert à rien, je n'ai pas tenu celles de l'année dernière O.o Enfin, je peux essayer ... je vais me remettre au sport, je vais moins manger, mieux boire (genre plus d'eau), lire plus de livres sérieux et essayer d'arrêter de tout garder parce que on-ne-sait-jamais-ça-peut-servir !

 

A vous tous je souhaite .... des gentils poilus en bonne santé (libre à vous de mettre ce que vous voulez dans la catégorie "poilus", finalement même les sphynx ont quelques poils !), la santé qui va bien pour profiter de votre vie et ... de gros chèques qui tombent sur le compte en fin de mois. Ah, et sans oublier de bons copains avec qui profiter de tout ça sinon c'est moins drôle :-)

Posté par oquidort à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2012

Le Crédit Immobilier de France exécuté

Voilà, j'ai envie de protester contre une situation que je, que nous, salariés du Crédit Immobilier de France ressentons comme une injustice.

Ca n'a quasiment pas fait de bruit dans la presse et les médias ou seulement pour annoncer comme une fanfaronnade que l'état "sauve le CIF".

En fait, l'état se porte juste caution, comme par exemple mes parents se portent caution pour mon loyer. Ca ne veut pas dire qu'ils ont quoi que ce soit à payer, juste que si un jour je fais défaut, ce sont eux qui devront solder mon loyer.

Le CIF n'a pas de problème pour payer ce qu'il doit, il ne fait pas défaut mais il lui fallait une caution pour le cas où, par exemple, tous nos clients cesseraient en même temps de rembourser leur crédit (ce qui est assez improbable, nos clients étant bien souvent beaucoup plus rigoureux et réglos dans leurs remboursements que les personnes à revenus plus aisés).
L'Etat s'est donc porté caution ... sous conditions.

Ce qui n'est pas dit c'est que l'une des conditions pour  "sauver le CIF" c'est de cesser toute production et donc de mettre au chômage les 2500 salariés du CIF, les prescripteurs avec lesquels nous travaillons, tous les travailleurs du bâtiments qui travaillent pour les prescripteurs et toutes les personnes en rapport.

Ca veut aussi dire que tous les bas revenus, la plupart des primo accédants et tous ceux qui se font jeter par les banques pour un crédit à l'habitat ne pourront plus devenir propriétaires. En effet, pour les banques, il faut un apport de 20% et une durée maximum de prêt sur 20 ans.

Le CIF n'est pas une banque. C'est un organisme financier vieux de 100 ans (on a fêté les 100 ans l'année dernière) qui ne prends pas de dépôts. Pas besoin de domicilier son compte bancaire au CIF pour y faire un crédit, nous ne sommes pas une banque. Nous avons été créés dans le but de faciliter l'accession sociale à la propriété, nous travaillons et reversons une partie des bénéfices aux HLM.

Nous empruntons de l'argent sur les marchés financiers pour pouvoir le prêter, nous ne spéculons pas. Le taux d'intérêt sur l'argent que l'on emprunte dépend des notes que nous donnent les agences de notation comme Moody's et nous permet de pratiquer des taux concurrentiels pour nos clients.
Nos dirigeants, ceux du CIF, ont été mis en garde en 2008 sur le risque de ce mode de refinancement et il leur a été conseillé de trouver une banque à laquelle s'adosser pour bénéficier d'une source propre d'argent. Ils ont fait la sourde oreille, refusant des propositions qui nous auraient mises à l'abri.

Il y a quelques mois, Moody's a donc appliqué la sanction promise et dégradé notre note, nous bloquant l'accès à l'emprunt sur les marchés.
Dans le même temps, l’ACP (Autorité de contrôle prudentiel) nous impose de ne plus faire de prêts que sur maximum 20 ans avec un minimum de 20% d’apport personnel. Une hérésie dans notre secteur, notre clientèle.

Notre outil de production est bloqué, déjà les commerciaux ne peuvent plus travailler.

Le timing donne l’impression d’une volonté délibérée de nous couler.

Nous avons une fonction sociale et nous en sommes fiers, fiers de travailler pour une entreprise qui permet un petit peu plus de justice sociale, fiers de permettre à des personnes à bas revenus d'être quand même un jour propriétaires et d'avoir quelque chose à transmettre.

A midi j'écoutais France Info. Ils parlaient des manifestations contre le film sur l'islamisme, de la petite fille sortie du coma qui a pu rentrer en Angleterre, du village Belge en ébullition contre les riches émigrants et puis voilà.
Sur l'actualité en France, rien.

Depuis le début, nous attendons que les médias nous aident à nous faire entendre puisque nos dirigeants font les morts, nous prenant pour des imbéciles en ne nous donnant les informations qu'après leur publication dans Médiapart.
Hier, près de 2000 des 2500 salariés du CIF (localisés sur toute la France) ont fait le déplacement à Paris pour y manifester. Combien d'entre vous en ont entendu parler ?

Les quelques articles que l'ont trouve sur le net nous présentent au mieux comme des banquiers (bouh les vilains profiteurs qui s'en mettent plein les poches) qui allons voler l'argent des contribuables du fait de notre faillite et qui au mieux, sommes incapable de gérer l'affaire.

Notre situation n’a rien à voir avec celle de Dexia qu’il a fallu mettre sous perfusion. Le CIF n'a aucunement besoin qu'on lui injecte de l'argent.

Dans le même temps, le nouveau gouvernement déclare vouloir favoriser le logement social. Pourquoi alors aider à dézinguer le principal acteur du marché qui travaille, avec succès,  là-dessus depuis plus de 100 ans ?

Je suis en colère.

En colère contre nos dirigeants (du CIF) qui nous ont amené à ce cul de sac et partent les poches pleines.

En colère contre l'Etat qui semble ne même pas vouloir chercher de solution pour les salariés maintenant que les dirigeants bloquant toute évolution sont partis.
L’Etat semble vouloir se contenter  de récupérer l'encours sain et positif du CIF, sacrifiant nos emplois alors même que nous faisons des propositions pour pérenniser notre activité avec un mode de refinancement moins risqué pour  sauver nos emplois et notre vocation.

Je suis en colère aussi contre les médias qui ne relaient pas notre voix.

Posté par oquidort à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2012

Rien qu'une journée ordinaire

5h, le réveil sonne, aussitôt mon cerveau lance l'engrenage des tâches à faire. Je dis bonjour à Darling qui se lève de sur mes pieds pour venir me roucouler son chant du matin.

Je descends de la mezzanine, me dirige vers le lit de la nurserie, dis bonjour aux 2 mamans, compte les chatons, attrape le petit patraque pour lui mettre son corset sous le regard outré des mamans face aux couinements du nain. Je m'habille ensuite, fais la litière de la chambre, ouvre les volets et laisse la fenêtre ouverte pour aérer.

Je sors de la chambre, une odeur nauséabonde m'accueille en même temps que les chats. Soit, je ferai les litières avant la balade des chiennes. Direction la salle de bain où je m'atèle au nettoyage des 5 bacs à litière. Le p'tit squatteur, Hélium n'a pas la patience d'attendre et fait ses besoins sur le carrelage dans mon dos pendant qu'accroupie, je nettoie sa caisse préférée. Petit con !

Je nettoie le carrelage, puis la baignoire que certains trouvent plus adaptée que les litières. Ca me va bien, la baignoire, c'est facile à nettoyer, en tout cas plus que s'ils faisaient ça derrière une porte !

Je passe un coup de balais. La poussière à peine ramassée, le troupeau rapplique pour profiter de ces litières toutes propres. Blasée, je descends l'escalier.

Je fais rentrer Gaïa qui a voulu passer la nuit dans la cours, je me verse un verre de jus d'oranges que j'avale rapidement avant de m'attaquer au nettoyage des yeux de ma beauceronne. Je me chausse, attrape les laisse et c'est parti pour 1/2h de promenade, mon temps de répit du matin, juste marché dans la nuit, parler toute seule et réfléchir.

Les rues sont encore désertes à cette heure là. J'ai de la chance, il fait frais et il y a du vent, mon temps préféré. Les chiennes sont assez sages aujourd'hui. Hier elles étaient déchainées et la balade n'avait été que rappels à l'ordre usants.

Nous rentrons, je remplis les gamelles d'eau et donne à manger aux chiennes puis je mets l'eau à chauffer.
Pendant ce temps, je prépare mon assiette pour n'avoir qu'à lancer le micro-onde en rentrant à midi.

L'eau est chaude, je la verse dans mon bol pour la préparation du thé sacré du matin puis je monte à l'étage où je prépare l'inhalation de ma maman enrhumée. Pendant qu'elle prend son shoot du matin, j'en profite pour peser les bébés et refaire leur lit. Je nettoie les petits yeux, distribue les bécots.

Je libère maman n°1, je prépare la tambouille pour mes 2 jeunes accouchées, une boite de pâtée additionnée de Llysine, de taurine et de smecta. Miammm.

Je descends préparer un biberon et récupérer mon thé. En remontant, l'odeur m'indique qu'il est temps de refaire une tournée de litières.

Une fois posée dans ma chambre, j'allume l'ordinateur et bois mon thé en regardant mes mails. Je donne le médoc à maman n° 1, peigne maman n° 1 et n° 2, nettoie les petits yeux, fais la rééducation du petit patraque, fais son shoot à Darling mon asthmatique et lui donne sa dose indispensable de câlins pour la consoler.

 L'heure avance, je file à la salle de bain, toilette rapide, je referme les fenêtres, attrape mon sac à main, descend mon bol et mets les chiennes dans la cours pour un dernier pissou.

Pendant que j'enfile mes chaussures, Hélium, toujours, fait pipi dans le hamac de l'arbre à chat, le préféré de ma pinscher. Mais quel blaireau ce chaton ! Aucune pudeur. Il se fait enguirlander et le hamac part dans le garage rejoindre le tas de linge "de chats" à laver. Je rentre les chiennes et après un dernier coup d'œil panoramique sur les moutons de poils un peu partout dans l'escalier et au RDC, je me sauve en entendant le réveil annoncer 7h20.

C'est le lendemain de la rentrée, il y a de nouveau des bouchons. Les vacances sont finies.

Posté par oquidort à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2012

La musique

J'ai eu joué du violon, une 15aine d'années.

Quand j'était petite, à 5 ans, ma mère m'a demandé si je voulais faire du violon ou de la guitare. Allez savoir pourquoi j'ai dit du violon.

Je ne suis pas musicienne, j'ai appris dans les larmes pour finir par beaucoup aimer ça.

J'ai arrêté, la vie faisant, des douleurs lombaires aidant mais la musique me manque.

Cette année, grâce à Lidl dans un premier temps (qui fait des tarifs tout à fait acceptables pour un hobby qui restera peut-être au placard) et grâce à un jeune homme très sympathique qui propose des initiations sur le site Amiez.org, j'ai pu recommencer à sentir vibrer des notes sous mes doigts.

J'A D O R E !

J'ai mal au dos, mal aux bouts de doigts mais le sentiment de réussite quand on parvient à faire sonner un accord, à monter un arpège. Miammm ! j'en oublierais presque de manger :-))

Posté par oquidort à 13:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2012

Incompréhension

Aux personnes qui me tournent le dos ces dernières semaines, j’aimerais comprendre. Qu’elles essayent de formaliser concrètement ce que je leur ai fait à elles, ce qu’elles me reprochent ?

Je n’ai fait de mal à personne, je n’ai comploté contre personne, ourdi de mauvais coup contre personne, n’ai usé de subterfuge pour berner personne, n’ai rien obtenu par roublardise. Je ne suis personne, je ne risque pas de faire de l’ombre à qui que ce soit donc je ne comprends pas.

De base, je suis transparente et bienveillante. Quand j’ai une demande à faire, je la fais sans minauder en donnant toutes les informations voulues. Chaque fois qu’on m’a demandé un coup de main pour quoi que ce soit, il me semble que j’ai répondu présente. Faire plaisir et rendre service me rendent heureuse.

Je râle sans doute pas mal, j’ai un humour surement trop pince sans rire et une mémoire de poisson rouge qui me fait oublier beaucoup de choses, mais tout ça, ce n’est pas nouveau, j’étais déjà comme ça il y a 6 ans quand j’ai atterri dans vos cercles.

Ceci n’est pas une minute Caliméro, c’est juste une grande incompréhension. Voilà, fallait que ça sorte.

Posté par oquidort à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2012

Mes 10 commandements

 

1 - Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.

2 - Aide qui tu peux autant que tu peux, tu ne peux pas prévoir quand toi tu auras besoin que quelqu’un t’aide à ton tour.

3 - Les gens ne sont pas mauvais ou gentils, la vie n’est pas noire ou blanche, les actes et les pensées n’obéissent pas à une logique manichéenne. Fait preuve d’indulgence, prends du recul, exerce ton empathie et tente de te mettre dans la peau de l’autre même si tu ne l’apprécies pas où qu’il t’a fait du mal.

4 - Ne laisse jamais voir aux autres la profondeur de ton désespoir. Ceux qui t’aiment en seraient peinés, l’indifférence des autres te ferait du mal.

5 - Souris tout le temps même quand ça ne va pas. Les gens n’ont pas à supporter tes chagrins ou ta mauvaise humeur.

6 - A toute situation, tout évènement, trouve le bon côté.

7 - Chaque jour, émerveille-toi d’au moins 1 chose.

8 - Les gens sont blessants, ça n’est pas nécessairement par mauvaise intention. Apprends à comprendre et prendre du recul.

9 - Traite les personnes que tu n’aimes pas avec humanité et essaye toujours de trouver leurs qualités.

10 – Fais preuve d’empathie et de compréhension mais ne laisse personne te prendre comme défouloir. Pardonne mais ne te laisse pas maltraiter.  Apprends à effacer de ta vie les personnes qui te sont néfastes.

 

Je ne dis pas que j'y arrive toujours, mais je m'applique un maximum.

Il faut avouer que souvent, ça laisse un arrière goût amer et que les déceptions sont nombreuses, les frustrations cuisantes mais les petits bonheurs ont une saveur délicieuse :)

Posté par oquidort à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mars 2012

Toulouse - Zagreb

Cette année la mondiale féline FIFE aura lieu à Zagreb, en Croatie.

J'ai participé à ma première mondiale à 2010 en France à Saint-Etienne et j'ai A D O R E !Lambiance, l'excitation, tous ces beaux chats de partout ! Miamm

En 2011, elle avait lieu à Poznãn en Pologne mais je n'avais pas de chat à amener et ça tombait mal avec tous les chatons à la maison.

Cette année, je compte bien y aller ! Je ne sais pas encore avec qui d'Ever, Bantù ou Glögg nous accompagnera mais l'aventure me tente énormément, d'autant qu'avec une copine, on a le projet un peu fou d'y aller en camping car.

Toulouse - Zagreb en camping car, pas tout jeune le camping car, sur 10-15 jours de voyage. Mes premières vacances hors famille et surtout aussi longues, loin de chez moi et de mes poilus, depuis ma dernière colonie, j'avais 17 ans.

Ca y est, mes congés sont posés et validés. Il faut maintenant tout organiser, tout planifier.

Toulouse - Zagreb, fin octobre ... il y a tellement de choses auxquelles penser, tellement d'endroits qu'il serait génial de voir, tellement de contraintes, tellement de .... tout !

Tous les conseils ou retours d'expérience sont les bienvenue :-)

Posté par oquidort à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 février 2012

Le bon coin, mais où est-ce modéré ??

Depuis quelques mois, le bon coin après avoir imposé de prendre un compte pro pour passer des annonces de chatons, refuse systématiquement toutes les annonces que je publie et qui respectent rigoureusement la législation et leur charte.

Le motif ? Parfois aucun de précis, parfois un reproche totalement anarchique dont la contre preuve est dans le texte de mon annonce.

Dernier exemple en date, aujourd'hui même .

L'annonce de base :

Informations légales :
Disponible, chaton de race norvégienne,
LOOF, femelle née le 05/09/2011 d'une
portée de 6 chatons, couleur brown mackerel
tabby et blanc, n° d'identification : id
250269604458647.

Élevée en famille, elle est
très expressive. Vraie lionne miniature,
elle a un caractère bien affirmé et
le manifeste autant pour défendre sa proie
(viande, jouet) que pour réclamer votre
attention. C'est une gourmande impénitente
et une chasseresse de balles hors paire ! Une fois
repue et épuisée de jeux, elle adore
les séances de papouilles dans un dodo
douillet.

Elle est vaccinée (typhus, coryza,
leucose), identifiée par puce
électronique et stérilisée.

Plus de renseignements sur le site de la chatterie
de la Folidoki.

 

Le mail reçu de Le bon coin :

Bonjour,

L'annonce "Chat norvégien" que vous avez déposée sur leboncoin.fr ne respecte
pas nos règles de diffusion.

Pour modifier votre annonce, cliquez sur le lien ci-dessous:
(lien vers mon panneau d'administration)

Motif du refus:
Nous n'acceptons pas les textes d'annonce purement publicitaires. Votre
annonce doit porter sur un produit donné et non sur votre enseigne ou sur
l'ensemble des produits ou services que vous proposez.
Pour faire figurer une publicité dans cette catégorie, nous vous invitons à
contacter notre équipe commerciale via le lien suivant :
http://www2.leboncoin.fr/pub


Une fois modifiée, votre annonce sera de nouveau validée par notre équipe
éditoriale avant mise en ligne.

Pour plus d'informations sur les règles de diffusion cliquez sur le lien
ci-dessous:
http://www.leboncoin.fr/regles.htm

Merci de votre confiance et à très bientôt sur notre site,

L'équipe Leboncoin.fr
www.leboncoin.fr


PS: Ceci est un email automatique, merci de ne pas y répondre.

 

J'ai eu souvent cette autre réponse aussi pour des annonces sur la même trame :

Motif du refus:
En accord avec la législation française, la vente d'animaux est réglementée.
Pour diffuser une annonce proposant la vente d'un animal, certaines mentions
sont obligatoires et notamment :
1. l'âge des animaux (seuls les chiens et les chats âgés de plus de huit
semaines peuvent faire l'objet d'une cession à titre onéreux),
2. l'appartenance ou pas de l'animal à une race et s'il est inscrit au L.O.F
(chiens) ou L.O.O.F (chats). La rédaction de l'annonce ne doit laisser aucune
ambiguïté sur l'appartenance ou non de l'animal à une race. Si l'animal n'est
pas inscrit au L.O.F, l'annonce doit être rédigée ainsi « chien type labrador
».
3. le numéro d'immatriculation de chaque animal vendu ou le numéro
d'immatriculation de la femelle ayant donné naissance aux animaux, ainsi que
le nombre d'animaux de la portée,
4. les mentions « tatoué » et « vacciné ».
Merci de bien vouloir rajouter ces informations dans votre annonce.

 

Quel est l'objectif du bon coin ? Forcer la main aux annonceurs pour qu'on passe par des annonces payantes ?

En faisant des recherches sur le net, j'ai vu que je ne suis pas la seule victime de cette discrimination systématique mais nulle part je n'ai trouvé de recours.

Si vous connaissez une parade, merci de me prévenir, je suis exaspérée, j'en ai assez de perdre du temps. Si leur site n'est plus gratuit, qu'ils cessent cette publicité mensongère. Le bon coin n'est plus un bon coin, en tout cas, pas pour ceux qui respectent les règles !

 

Posté par oquidort à 23:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 janvier 2012

Quels roublards dans les grandes surfaces !

C'est la saison des galettes des rois. Mais si, ne me dite pas que de partout, on ne vous fait pas manger de la galette en ce moment ?

 

Hé bien voilà, chez moi aussi, enfin, au bureau et en expo, c'est la saison de la galette.

Quand je dis galette, entendons nous, je parle de la bonne, celle à là frangipane, la seule qui se respecte.

Et donc, cette année, grâce à une copine  (Julia), j'ai décidé de me lancer et de faire mes galettes.

Bien sur, avec plus de 20 poilus à la maison, hors de question de faire mes pâtes feuilletées maison, ce ne serait que des rouleaux de poils, je me contenterai de faire ma frangipane et l'assemblage.

Il faut donc acheter les rouleaux de pâte feuilletée et c'est là que les rusés renards de la grande distribution nous la mettent sans vaseline ... Hé oui, coût de revient d'une grande galette maison : environ 6€, soit le coût d'une mini riquiqui galette toute prête. Le calcul est vite fait.

Je vous annonce donc qu'en période de galette des rois, les rayons des pâtes feuilletées sont en rupture de stock permanante.

09 janvier 2012

Expo en vue

La semaine qui précède un week-end d'exposition est toujours un peu une semaine de folie.

En plus de la gestion habituelle (maison, boulot, courses, véto, administratif, etc) se greffe toute la préparation d'un week-end d'absence et d'un week-end d'expo.

Bien oui, quand je pars, je dois tout prévoir et préparer pour moi (hotêl, affaires, check-up de la voiture), pour les chats que j'amène (affaires pour l'hôtel, affaires et papiers pour l'exposition) mais aussi pour la maison et les animaux qui y restent à la surveillance de la nounou qui passe plusieurs fois par jour.

A titre d'exemple, voici ma TO DO list pour cette semaine :

- lessive des affaires d'expo, lessive du linge de la semaine, lessive des dodos chats de la semaine, ranger linge sec;

- préparation des papiers chats pour l'expo (carnets de santé, papiers de l'élevage, classeurs des chats, dossiers pour les chatons à vendre avec leurs documents et leurs contrats, feuille d'engagement, affiches et cadres pour la cage, supports de cadres, trombonnes, scotch, stylo);

- préparation des valises de départ des chatons à vendre;

- préparer sac d'exposition (litière et bacs à litières expo + hôtel, gamelles expo + hôtel, croquettes, eau, pelles à litière, balayette, désinfectants, jouets, cartes de visite, trousse de toilettage, trousse de soins, sopalin, sèche cheveux, serviettes, sacs poubelle, friandises, spray déstressant);

- préparer le sac d'expo pour moi (les affaires d'hôtel, de quoi m'occuper sur l'expo, la trousse de pharmacie);

- faire la cuisine pour tout un week-end de 'pique-nique' où on retrouve plein de copines avec qui on a envie de partager soit, pour cette expo : un gâteau au chocolat, un pain d'épice, une galette des rois et une tarte saumon-épinards, l'idée étant de ne pas avoir à manger les affreux sandwich qu'on trouve souvent à la buvette;

- préparer le sac de nourriture/repas avec le frais cuisiné donc mais aussi le reste, le thé pour les p'tits déj avec le lait, le sucre, les assiettes, les couverts, du sopalin, des verres, la bouilloire de voyage, les thermos, le bon couteau qui coupe, une jolie nappe parce qu'on n'est pas des sauvages !

- préparer la fiche de consignes et le chèque pour la nounou;

- nettoyer la cage d'expo;

- changer les litères de la maison intégralement;

- faire le ménage autant que possible dans la maison avant le départ;

- désinfecter et préparer les kennels de voyage;

- charger la voiture la veille du départ pour n'avoir que les chats à charger au dernier moment;

- programmer le GPS;

- tout re-vérifier une dernière fois;

- aller chez le vétérinaire 1 à 5 fois en fonction des urgences, bêtises, coup de pas de chance qu'apportera la semaine;

- gérer les courses, le boulot, les colis à récupérer à la poste, l'entretien de la voiture post grand trajet;

- faire .... ben tout le reste que j'ai oublié comme dormir assez pour ne pas s'endormir pendant les 8 heures du trajet, appeler la famille et les amis parce que ben la vie continue même si on est over booké, aller bosser ( bon sang ce que c'est chronophage ça !!), promener les chiens, faire la vaisselle, préparer mes gamelles du midi pour le bureau, avancer la compta, gérer les demandes d'informations téléphoniques et mail sur les chatons, trainer sur les forums ....

 

Bref, la semaine est occupée.

D'ailleurs, il est l'heure pour moi de quitter mon boulot pour partir ... faire les courses pour attaquer le pain d'épices demain matin puis lancer au moins 1 lessive avant d'aller dormir.

 

Vous vous sentez fatigué ?

Haut les coeurs !

 

28 décembre 2011

Fin 2011, bienvenue 2012

J'ai décidé qu'en 2012, j'allais tenir un peu mieux ce blog et pourquoi pas, ne pas y mettre que des informations félines.

Bon, ce n'est qu'une bonne résolution pré réveillon .....

Pour l'instant, fin 2011 est chargé avec encore 9 chatons à placer, 8 si on considère que je garde Guiness.

J'aimerais garder Ganache et Glögg pas loin pour évaluer leur évolution et j'aimerais avoir plein de nouvelles de tous.

Pour l'instant, j'ai eu de la chance avec mes 2 premiers adoptants qui de ce côté là ne sont pas avares.

 

Un bilan 2011 ?

Quelques erreurs de faites (plus jamais 3 portées aussi rapprochées même si ça semble la seule chose à faire sur le moment !), quelques grosses déceptions (humaines surtout), quelques jolies découvertes (humaines, webesques, félines) mais majoritairement, une année calme.

Je souhaite à tout le monde de bonnes fêtes de fin d'année et j'espère vous proposer plus de lecture prochainement.

Posté par oquidort à 18:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 octobre 2010

12 ans déjà

Ti_Taz30062010

Le 4 octobre 1998 naissaient 4 boules de poils quelque part dans la banlieue nantaise. 2 mois plus tard, j'allais chercher mon Ti-Taz, mon tout premier chat, celui par qui tout a commencé.
Notre route a été semée d'embuches mais on est toujours là, 12 ans plus tard.
Bon anniversaire mon chaton
TiTaz03102010_12ans

Posté par oquidort à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2010

Gaïa

J'ai un chat, Gaïa, une bonne chatte de gouttière née le 14 mai 2000 chez une copine de ma formation informatique. La copine donnait la pilule à sa minette, quand elle la voyait. Elle la lui a donné une bonne partie de la gestation d'ailleurs. Ça explique peut-être la suite ...

J'ai ramené Gaïa chez moi le 14 juillet 2000, par le train, puis le tram et à pied pour finir jusque chez moi. Gaïa a hurlé tout du long, petite chose laide mais rigolote tellement différente du Ti-Taz, mon premier chat pour qui je ramenais cette copine afin qu'il supporte mon passage d'étudiante à la vie active.

Gaïa n'a jamais été vraiment propre. Gaïa a toujours été caractérielle. Gaïa est un amour avec les humains. Gaïa ne sait pas rentrer ses griffes. Gaïa a des colites chroniques. Gaïa a de grosses allergies alimentaires sans doute à l'origine de ses colites. Gaïa fait de temps en temps de petites crises d'asthme. Gaïa ne supporte aucun traitement par voix orale ou sous cutanée. Gaïa a un système immunitaire aléatoire. Gaïa souffre du calicivirus. Gaïa n'a plus de prémolaire ni de molaire supérieure. Gaïa a plein de phobies. Gaïa est cyclothymique. Gaïa ne supporte pas les transports. Gaïa adore dormir sous la couette contre moi. Gaïa n'est pas heureuse chez moi. Gaïa a 9 ans. Gaïa est implaçable.

Tout a commencé par ses problèmes digestifs chatons. Elle a passé son enfance de phosphaluvet en croquettes hyperdigestibles prenant bien soin de m'expliquer que ça n'allait pas en faisant ses besoins systématiquement à côté de la caisse. Elle a grandit, continuant à vomir journellement avec ses diarrhées sanguinolentes à côté de la caisse puis dans mon lit, à coup de pansements gastriques et de croquettes hypoallergiques. Les TOCs se sont mis en place avec la peau qui plisse, les fantômes dans les coins de pièces, les crises d'angoisses en voyant son super pote le tranquille Ti-Taz qui lui sert d'oreiller encore aujourd'hui quand elle se sent bien, ou en voyant le gros Garfi, à l'époque petit, qu'elle a élevé comme un fils.

J'ai déménagé à Toulouse, changé de cabinet vétérinaire. Le nouveau est bien équipé, Gaïa a eu le droit a un examen poussé de ses boyaux à coup de coloscopie. Les colites chroniques ont enfin été dénoncées, cortisonées et traitées à coup de nouvelles croquettes hypo qui la faisaient toujours autant vomir. Le fait de savoir n'a rien changé à nos vies, si ce n'est que Gaïa faisait de plus en plus pipi partout, le stress des aller retour chez le vétérinaire n'aidant pas, pas plus que mes nouvelles activités bénévoles aux Chats Libres de Colomiers.
Gaïa a intégré au fur et à mesure les nouveaux arrivants, les toilettant et les maternant ses bons jours, les conspuant les mauvais.
J'ai fait des séries de rencontres qui m'ont ouvert les yeux sur des solutions alternatives non encore envisagées par moi ignorante, ni par mes vétérinaires. Si j'étais mauvaise je dirais parce que ça ne rentrait pas dans leur caisse, je dirai donc par scepticisme, je ne suis pas mauvaise.

J'ai passé Gaïa à une alimentation ménagère à base de viande crue principalement, complémentée en taurine soit par adjonction de taurine en poudre soit par ajout d'abats frais qui rejoignaient dans la gamelle de viande crue la purée de fruits et légumes, les huiles, quelques lentilles ou pétales de corn flakes et la levure de bière. Ce régime m'a été conseillé par une bénévole allemande qui le pratiquait depuis des années sur conseil d'une vétérinaire nutritionniste allemande.
J'en ai parlé à mes vétérinaires. On m'a expliqué que ce n'était pas bon et on m'a sorti des livres et cours français une ration qui ressemblait à quelque chose du genre blanc d'oeuf - haricots verts - riz. Bravo pour l'ouverture d'esprit, la remise en question et la prise en compte des connaissances d'autrui.

J'ai continué ma méthode, tous les poilus de la tribu sont passé aux rations ménagères. Miraculeusement, Gaïa a cessé de vomir et ses colites ont disparu malgré l'arrêt de tous les traitements médicamenteux. Les problème de comportement sont restés eux.

Après une consultation de "comportement" avec le véto référencé comme comportementaliste canin et félin du cabinet vétérinaire qui sans prétention de ma part en sait moins long que moi sur les problématiques et comportements des chats en communauté vivants exclusivement en milieu intérieur fermé, Gaïa est passée sous zylkène pour presque 1 an. Ca n'a rien changé.

Entre temps, Gaïa a développé un calicivirus. Après les cures d'antibios / cortisone qu'elle ne supportait pas par voix orale, ni par voix sous cutanée, je l'ai pendant un moment ramenée tous les 2 jours pour son injection intramusculaire, elle qui ne supporte pas de sortir de chez elle. Une vraie torture pour Gaïa. Aucune amélioration constatée.
On m'a référée à un spécialiste en dentisterie.
Gaïa a eu des interferons.
Gaïa n'allait pas mieux, ne pouvait plus manger.
On a retiré les prémolaire et les molaires supérieures de Gaïa. Ça a été un peu mieux. Avec rechutes.

Une bénévole des Chats Libres m'a parlé d'un vétérinaire ostéopathe qui avait de très bons résultats sur des cas un peu désespérés. Malgré l'heure et demie de route, je me suis dit que si ça ne faisait pas de bien, ça ne pouvait pas faire de mal. Ça a été miraculeux.

Pas sur ses troubles du comportement, ses problèmes de propreté, ses phobies, ses lubies, mais sur sa santé. Ça l'a stabilisée. Je n'y aurais pas cru si on me l'avait prédit. J'ai été bluffée. Le timming était trop flagrant pour que ça ne soit qu'une coïncidence même si je n'écarte pas la pensée concomitante que les autres traitements aient peut-être fini par agir même si à ce moment là elle n'en prenait plus.

Gaïa ne voit plus le vétérinaire que pour ses rappels de vaccins. Je l'ai ramenée chez l'ostéo 1 ou 2 fois. J'ai essayé l'ostéo pour les soucis urinaires de Ti-Taz et Garfi mais pas avec le même succès. Ce n'est pas une solution miracle, juste une alternative à envisager parmi d'autres quand la science étale ses limites
Pour Gaïa, mes vétérinaires selon celui avec lequel je parle vont du scepticisme hautain ouvertement affiché à un prudent "oui, on m'a dit que ça marchait des fois".

Depuis près d'un an, j'ai pu repasser Gaïa aux croquettes, même pas hypoallergiques. A ce jour, une seule marque/gamme testée a passé le crash-test-Gaïa. L'alimentation aux rations ménagère a duré presque 3 ans, c'est un travail énorme et fastidieux que j'ai abandonné avec soulagement même si je continue à maintenir que c'est l'alimentation qui a le mieux réussi à l'ensemble de mes animaux question santé.

Au jour d'aujourd'hui, niveau état général, les bilans de santé de Gaïa sont bons. Je dois juste envisager une nouvelle opération pour retirer les dernières molaires sur lesquelles le calici a doucement repris le contrôle. Il doit bien y avoir 1 an que Gaïa n'a pas revu l'ostéo.
Côté psy, j'ai consulté d'autres comportementalistes qui ont fait leurs preuves en féline, fait des recherches, essayé d'autres traitements "doux" genre fleurs de bach ou "thérapies comportementales" sans succès sur la durée. A ce jour, Gaïa fait bien sa grosse commission dans la litière mais elle pisse par terre ou dans mon lit 3 à 5 fois par jour et c'est une minette qui boit énormément donc elle évacue en conséquence.

Je suis épuisée de devoir la courser avec le sopalin et le désinfectant, ma maison s'imprègne progressivement de l'odeur d'ammoniac mêlée de désinfectant industriel "senteur pin des Landes" ...  mes meubles en bois sont imprégnés d'urine parce que je ne peux pas être derrière elle 24h/24.

J'ai demandé au vétérinaire du cabinet que j'ai vu la dernière fois avec Gaïa pour un bilan sur ses dents si on pouvait passer à une méthode plus chimique, les anti dépresseurs que j'ai essayé d'éviter pendant des années sans succès mais qui sont généralement la réponse classique de beaucoup de vétérinaires en cas de gros troubles du comportements.
La réponse ?
Il faudrait que vous la rameniez à ma collègue comportementaliste.

J'en ai marre AUSSI d'être prise pour un tiroir caisse.

J'ai globalement confiance en mes vétérinaires. Je paye toujours rubis sur l'ongle, je ne discute jamais les tarifs, je pratique sans contestation ni mégotage tous les examens demandés par mes vétérinaires pour les aider à faire leur travail avec les meilleurs résultats. Je suis une cliente fidèle bien qu'exigeante, je les informe en cas de démarches parallèles mais là non. Je ne ramènerai pas une nième fois Gaïa, encore moins pour payer une consultation de "comportement" dont je n'ai pas besoin et m'entendre débiter des platitudes sur la surpopulation - merci, je sais que pour Gaïa c'est une petite partie du problème-, les litières pas à côté des gamelles, les points de nourriture différents, les caches etc. Je le sais par coeur tout ça, j'ai tellement lu sur la psychologie féline, tellement pratiqué eu refuge et à la maison, tellement observé. En ce moment, à la maison, il y a 8 chats adultes, 3 chatonnes de presque 6 mois et 2 de presque 3 mois. A part Gaïa ses mauvais jours, tout le monde joue ensemble, tout le monde pratique le toilettage mutuel, les dodos en tas, les contacts de croisement, tous les grands participent à l'éducation des petits. J'ai la chance d'avoir un vrai groupe.
Gaïa elle a un vrai problème psychologique qu'elle aurait exprimé même en étant chat unique et qui ne relève pas des compétences d'un comportementaliste mais simplement d'un vétérinaire attentif. J'espérais que ça serait celui qui la suit le plus souvent depuis 6 ans que je suis dans la même clinique vétérinaire. Je me suis trompée, il m'envoie claquer 80€ pour une nouvelle consultation avec le comportementaliste du cabinet. J'irai donc voir ailleurs. L'herbe n'y sera pas plus verte, je ne suis pas naïve à ce point mais la douloureuse, même si elle est du même montant que ce qu'aurait réclamé le "comportementaliste" de mon cabinet sera moins amère à passer.

Gaïa, je t'aime, j'adore te sentir en confiance sous la couette la nuit, j'adore ton affection piquante et envahissante quand tu t'incrustes sur mes genoux toutes griffes sorties pour des câlins sans fin. Mais Gaïa, je dois te l'avouer, tu me pourris la vie.

10 juin 2010

Le LOOF - suite

Ah c'qu'on rigole avec eux !

J'ai enfin réussi à m'organiser pour faire toute ma paperasse, demande de titre, demande de pédigrées, enregistrement fife et tout et tout et à midi je reçois ceci :

"Le loof vient de me renvoyer votre demande de titre pour le chat : FAR AWAY FROZEN LANDS DARLING non signée car la couleur noir  tabby tigré et blanc  ne correspond pas à celle du pédigrée. Ils me mettent que sa couleur est : brown mackerel tabby et blanc."

Si la subtilité vous échappe, prévenez moi, je vous expliquerai :o))

Posté par oquidort à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2010

On se socialise, on découvre les plaisirs culinaires et les joies du grand lit

Hier matin, visite chez le vétérinaire pour l'écho de confirmation de gestation de Safira.

Nous attendons donc 2 nouveaux bébés pour l'avant dernière semaine de juin. Le papa est le beau Vogg du Valldall qui est à Martine de la chatterie du Royaume de Talmanis. Merci pour ton accueil Martine :D

Ce mariage risque de donner des vachettes avec beaucoup de blanc mais aussi des chatons bleus, des écailles diluées. A côté de ça, je pense récupérer beaucoup de fourrure, de beaux profils avec du menton et un joli front. Mon interrogation reste la longueur de queue et les yeux. Vivement fin juin.

Sinon, les Pimousses actuels poussent. Hier, ils ont été présenter leurs homages chez le vétérinaire histoire de s'habituer à la voiture, aux bruits, aux odeurs, aux manipulations agréables avant la séance de vaccination/identification de la semaine prochaine.

Le soir, ils ont eu le droit de goûter l'aile de raie que je m'étais cuisinée. Ils l'ont mangée en entier !!! Et semblaient encore bien affamés, du coup, je leur ai fait cuire un pavé de saumon sur lequel ils ont fondu comme la pauvreté sur le monde. Pauvres Pimousses affamés. Le frais a bien plus de succès que les croquettes pourtant à disposition !

Après cette orgie, ils se sont vautrés sur mon lit, tous les 5 et je n'ai pas eu le coeur de les remettre dans la nurserie pour la nuit. J'ai donc partagé ma nuit avec les 5 Pimousses, Darling, Ti-Taz, Grofi, Gaïa et Ever qui est venue squatter un moment sous la couette à mes côtés. Autant dire que je n'ai pas beaucoup fermé l'oeil mais c'est sans regret et à coup sur, on remets ça ce soir. Pour être de vrais folidokiens, ils doivent absolument prendre les mauvaises manières qui vont bien : dormir sur le lit, voler la nourriture et quémander, jouer avec le linge qui sèche, éventrer les sacs poubelles et détapisser les murs. Ils ne se sont pas encore attaqué aux murs lolll

Ce week-end, je tente de me mettre à ma paperasse en prévision de la mondiale. Il faut tout mettre en règle avec la FIFE et aussi commencer à regarder les expos qui vont se faire pour éventuellement qualifier le chaton que je garderai peut-être.

Je profite de ce post pour quémander le plus de pensées positives pour ma Baialyn qui lutte pour reprendre des forces après sa grosse crise d'IRC qui l'a envoyée 1 semaine à l'école vétérinaire de Toulouse. Elle semble recommencer à s'intéresser un peu à la nourriture mais le chemin est encore bien long pour se remplumer et l'IRC est une maladie terrible et usante. Bats toi ma toute belle !

 

Posté par oquidort à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]