5h, le réveil sonne, aussitôt mon cerveau lance l'engrenage des tâches à faire. Je dis bonjour à Darling qui se lève de sur mes pieds pour venir me roucouler son chant du matin.

Je descends de la mezzanine, me dirige vers le lit de la nurserie, dis bonjour aux 2 mamans, compte les chatons, attrape le petit patraque pour lui mettre son corset sous le regard outré des mamans face aux couinements du nain. Je m'habille ensuite, fais la litière de la chambre, ouvre les volets et laisse la fenêtre ouverte pour aérer.

Je sors de la chambre, une odeur nauséabonde m'accueille en même temps que les chats. Soit, je ferai les litières avant la balade des chiennes. Direction la salle de bain où je m'atèle au nettoyage des 5 bacs à litière. Le p'tit squatteur, Hélium n'a pas la patience d'attendre et fait ses besoins sur le carrelage dans mon dos pendant qu'accroupie, je nettoie sa caisse préférée. Petit con !

Je nettoie le carrelage, puis la baignoire que certains trouvent plus adaptée que les litières. Ca me va bien, la baignoire, c'est facile à nettoyer, en tout cas plus que s'ils faisaient ça derrière une porte !

Je passe un coup de balais. La poussière à peine ramassée, le troupeau rapplique pour profiter de ces litières toutes propres. Blasée, je descends l'escalier.

Je fais rentrer Gaïa qui a voulu passer la nuit dans la cours, je me verse un verre de jus d'oranges que j'avale rapidement avant de m'attaquer au nettoyage des yeux de ma beauceronne. Je me chausse, attrape les laisse et c'est parti pour 1/2h de promenade, mon temps de répit du matin, juste marché dans la nuit, parler toute seule et réfléchir.

Les rues sont encore désertes à cette heure là. J'ai de la chance, il fait frais et il y a du vent, mon temps préféré. Les chiennes sont assez sages aujourd'hui. Hier elles étaient déchainées et la balade n'avait été que rappels à l'ordre usants.

Nous rentrons, je remplis les gamelles d'eau et donne à manger aux chiennes puis je mets l'eau à chauffer.
Pendant ce temps, je prépare mon assiette pour n'avoir qu'à lancer le micro-onde en rentrant à midi.

L'eau est chaude, je la verse dans mon bol pour la préparation du thé sacré du matin puis je monte à l'étage où je prépare l'inhalation de ma maman enrhumée. Pendant qu'elle prend son shoot du matin, j'en profite pour peser les bébés et refaire leur lit. Je nettoie les petits yeux, distribue les bécots.

Je libère maman n°1, je prépare la tambouille pour mes 2 jeunes accouchées, une boite de pâtée additionnée de Llysine, de taurine et de smecta. Miammm.

Je descends préparer un biberon et récupérer mon thé. En remontant, l'odeur m'indique qu'il est temps de refaire une tournée de litières.

Une fois posée dans ma chambre, j'allume l'ordinateur et bois mon thé en regardant mes mails. Je donne le médoc à maman n° 1, peigne maman n° 1 et n° 2, nettoie les petits yeux, fais la rééducation du petit patraque, fais son shoot à Darling mon asthmatique et lui donne sa dose indispensable de câlins pour la consoler.

 L'heure avance, je file à la salle de bain, toilette rapide, je referme les fenêtres, attrape mon sac à main, descend mon bol et mets les chiennes dans la cours pour un dernier pissou.

Pendant que j'enfile mes chaussures, Hélium, toujours, fait pipi dans le hamac de l'arbre à chat, le préféré de ma pinscher. Mais quel blaireau ce chaton ! Aucune pudeur. Il se fait enguirlander et le hamac part dans le garage rejoindre le tas de linge "de chats" à laver. Je rentre les chiennes et après un dernier coup d'œil panoramique sur les moutons de poils un peu partout dans l'escalier et au RDC, je me sauve en entendant le réveil annoncer 7h20.

C'est le lendemain de la rentrée, il y a de nouveau des bouchons. Les vacances sont finies.