Je suis une poissarde, rien de nouveau sous le soleil, j'ai appris à faire avec mais parfois, y'a des séries, même pour moi ça fait trop.

 

La série actuelle a commencé le mercredi après midi du 1er juillet 2013.

Contrôle de routine pour la CMH de 3 de mes chats, des jeunes entre 1 et 3 ans, lignées saines, zéro antécédent, premier test sain pour le mâle 1 an avant. Je ne m'inquiète pas du tout. J'ai tort, les 3 sont dépistés équivoques. Tout mon plan d'élevage prends une claque puisque dans le lot il y a MON mâle, celui qui doit me permettre de travailler quelque chose de vraiment "à moi", de fixer une cohérence dans mon travail. C'est dur de trouver UN mâle pour une chatterie. Les 2 autres équivoques sont une minette dont j'ai la mère et la sœur en reproduction et sa nièce, ce qui mets la doute sur la mère et la sœur, sauf qu'elles sont plus âgées et ont des tests récents sains.

Premier grand chamboulement. Tout est mis en veille en attendant les prochains contrôles. Je change l'alimentation qui depuis plusieurs mois consistait en croquettes de régime R/D pour tenter de faire maigrir mes dondons. Les jeunes étaient secs comme des triques mais pas les dondons finalement.

La suite démarre le mercredi 27 août.

Je rentre du travail, ma Darling bizarrement n'est pas à sa place habituelle sur le griffoir en hauteur juste à côté de la porte d'entrée où elle est logiquement la première à recevoir le bisou. Je la trouve à l'étage, installée sur un dodo sur le parquet de la pièce des chats. Pas très énergique mais pas l'air malade non plus. Le lendemain matin je la trouve toujours pas très énergique. Je pars au bureau et dès l'ouverture de la clinique j'appelle pour avoir un RDV que j'ai le soir à 18h (le temps de rentrer, d'attraper Darling et de repartir).

Le soir donc, on se présente chez le vétérinaire avec ma Darling et dès le premier examen il me dit qu'elle a/fait (?) un ictère, ils vont la garder et de m'expliquer que si elle s'en tire ça sera une phase trèèès longue de récupération, peut-être des mois mais qu'il a vu des chats avec des valeurs pires s'en tirer.

Je tombe des nues, à part le mercredi soir, je n'ai vu aucun changement de comportement mais à la pesée, en effet, elle a pas mal perdu. Je ne l'avais pas remarqué, elle est tellement obèse malgré les mois de régime que la perte de poids n'est pas flagrante  au quotidien des câlins.

Le vendredi matin elle est opérée pour poser un drain qui ira l'alimenter directement dans l'estomac. Je vais la voir le vendredi soir en sortant du bureau. Elle est encore complètement dans le pâté et ne réagit pas à ma présence. Je dois repasser le lendemain matin mais au moment où je me chausse, le téléphone sonne, c'est la véto qui m'informe que Darling n'a pas passé la nuit.

Je suis sous le choc. En 48h elle passe de Darling-bisou à .... une incommensurable absence. Elle est morte toute seule à la clinique, loin de moi, je suis dévastée.

 

La vie continue, ils sont 13 poilus encore à la maison qui ont besoin que j'assure 24/7. Je me rends donc le samedi suivant à la convention organisée par le SNPCC à Lyon à laquelle je suis inscrite depuis des mois et les billets d'avion payés et tout. Je dois justement retrouver le soir l'éleveuse de Darling, un RDV pris bien avant.

Les poilus ont été pris en charge par mon amie Virginie pendant mon absence. Ma chienne Thalie est chez elle, à se faire outrageusement gâter à coup de camembert et de petits biscuits et à passer la nuit sur la canapé ! Les chats sont à la maison avec visite quotidienne et beaucoup de câlins.

Je reprends l'avion pour rentrer le dimanche en fin de matinée après une promenade au parc de la Tête d'Or avec un ami lyonnais. J'ai passé un bon moment avec mes amis et je suis contente de rentrer retrouver mes 4 pattes.

J'arrive à Toulouse, récupère ma voiture, sors de l'aéroport et profite d'un feu rouge pour appeler Virginie la prévenir que je passe récupérer ma bestiole. Elle décroche et me dit "tu as eu mon message ? Thalie ne va pas bien, on attend le vétérinaire"...

Je suis arrivée un peu avant le véto, Thalie a un moment s'était levée pour aller boire et juste,... elle est tombée et ne s'est plus relevée.

Je pense qu'elle m'a reconnue quand même, je veux croire qu'elle m'attendait. Avec mes amis on l'a installée sur une couverture, mis des bouteilles d'eau chaude contre elle car elle avait froid. Le vétérinaire l'a examiné. On a conclu avec lui qu'elle faisait un AVC, il lui a fait quelques piqures pour aider tout en m'expliquant que pour les AVC, les 48 premières heures sont déterminantes, que soit ça passe soit ça casse mais si ça passe elle peut redevenir tout à fait comme avant. Je le sais, j'y crois.

On va s'installer pour faire l'ordonnance et là, Thalie cesse de respirer. Voilà, comme ça, 11 ans de vie commune qui s'envolent.

 

Dans la semaine qui suit, je dois faire opérer mon Ti-Taz pour des kystes sur les flancs qui n'ont pas disparus avec la cortisone et risquent de se transformer en fibrosarcome, voire en sont déjà mais ça, seule l'analyse le dira. Une grosse opération pour un papy de 15 ans. Il a accusé le coup.

Heureusement, ce n'est pas un fibrosarcome.

 

Les choses se tassent un peu après jusqu'en décembre.

Nouveau contrôle HCM pour mes 3 équivoques. Guiness est redevenue normale, youpi !!! Mais Bantù est toujours équivoque bien qu'avec valeurs stables. Cubi est également restée équivoque.

Sans Bantù, je dois trouver rapidement des matous pour mes filles, surtout pour Ever très/trop fertile avec Bantù et pour Guiness qui maigrit trop quand elle est en chaleur.

 

Le reste du temps c'est juste l'habituelle routine des aller retours chez le véto pour Gaïa qui fait un abcès, Babouche que son asthme étouffe, Ever à faire avorter et mettre sous implant puis le constat que bon sang, le Ti-Taz est quand même vachement maigre pour tout ce qu'il engouffre et surtout il s'est mis à boire comme un trou.

Véto donc avec l'angoisse de l'IRC mais en fait, c'est pire. Il est diagnostiqué diabétique avec des taux wahouuu et un pancréas en très mauvais état.

 

Commencent alors les injections, 2 fois par jour à heure fixe et les journées de courbes de glycémie chez le véto. Ça ne marche pas, on augmente les doses, encore et encore, sans succès.

C'est Noël, Ti-Taz forcément vient avec moi chez ma mamy. A 400km de chez moi et 200km de l'arrivée, on s'arrête pour faire la piqure. On est le 23 décembre, il est 19h, la voiture refuse de repartir. Le père Noël va devoir m'amener une nouvelle batterie.

 

Retour des fêtes de Noël, nouvelle journée chez le véto, on est le 31 décembre, l'insuline ne fonctionne pas, Ti-Taz plafonne toujours aux même valeurs, aucune amélioration. On décide de changer d'insuline, RDV le 2 janvier pour une nouvelle journée de tests.

La nouvelle insuline fonctionne, trop bien, on revoit les doses à la baisse semaine après semaine.

J'amène Ti-Taz voir un ostéopathe qu'on m'a recommandé, on repart avec entre autre un traitement homéopathique pour son pancréas (qu'on ne peut pas traiter en traditionnelle car incompatible avec le diabète).

 

Les filles étant enfin calme à la maison, je décide de faire poser l'implant contraceptif à Bantù. Il n'est pas long à déclencher le fameux effet "flair up", à courir après tout ce qui sent la fille et à faire pipi où il peut. Du coup Ever qui est pourtant sous mélatonine depuis un peu moins d'1 mois redéclenche des chaleurs. Heureusement, elle fait ça à un moment où je suis là et je peux l'installer avec Guiness et Safira dans ma chambre à l'isolement avec Ti-Taz. On a évité le pire.

En début de semaine dernière, un matin comme les autres. Réveil à 5h, litière, ménage, gamelles dans ma chambre puis je sors en fermant la porte derrière moi sur un Bantù frustré et je m'atèle à faire la même chose dans le reste de la maison. Litières, gamelles, nettoyage des pipis de Gaïa eu RDC, balais puis serpillère. Quand c'est fini je vais pour retourner dans ma chambre boire mon thé pendant que les sols sèchent.

La porte de la chambre refuse de s'ouvrir. Quelque chose bloque au niveau de la serrure. Dans la chambre 4 chats, mes téléphones, mes vêtements, tout quoi. Je force, rien à faire. J'explose donc la porte à coup de pieds manquant me rétamer 10 fois sur le carrelage mouillé. La serrure est explosée, mais le chambranle en bois aussi. Impossible de refermer sans démonter et sortir la serrure, impossible de fermer une fois la serrure démontée. Je tente de bloquer comme je peux mais en rentrant le soir, Bantù a l'air du matou content de lui au milieu de Ti-Taz et surtout des filles pendant que Babouche et Garfi ont investi mon lit et que je ne sais qui  - mais j'ai des doutes sérieux - a inondé mon lit. je n'ai plus qu'à prendre RDV pour l'alizine pour Ever et cocher +21 sur mon agenda pour vérifier la gestation ou non sur Saf et Guiness. Ever elle est censée partir rencontrer un matou de Madrid ASAP !

 

Je ne dors plus puisque la chambre ne fermant plus et étant d'ordinaire tabou, les chats de tout poil passent mes nuits à entrer, sortir, monter dans la mezzanine, en redescendre (très peu élégamment dans un sens comme dans l'autre je dois dire), à me piétiner, à m'écraser, à faire tomber des trucs divers et variés. Bref, je dors mal !

 

Enfin arrive vendredi soir dernier. Toilettage d'Ever qui a des nœuds de partout dans le cou (merci Bantù !). Et là, je me rends compte que ses 2 chaines mammaires sont gonflées et un peu dures. Panique à bord, recherche sur le net, élaboration du scénario catastrophe qui va le mieux à mon état d'esprit Caliméro du moment et tentative de dodo en attendant 8h appeler le véto.

Quelque part vers 4h, je sens le lit vibrer. Comme chaque fois j'allume pour vérifier que celui ou celle qui vient de tomber de la mezzanine ne s'est pas fait mal mais là, à la place je découvre Ti-Taz en pleine crise de convulsions à côté de moi sur la couette. Mon cerveau n'a pas eu besoin de trop tourner pour réagir et me faire savoir ce que je devais faire grâce aux multiples discutions avec ma véto.

Je suis descendue, j'ai attrapé la seringue, j'ai filé au RDC, aspiré 3ml de sirop de sucre de canne, suis remontée, ait fait boire Ti-Taz en en mettant partout (c'est chouette, ça ne colle pas du tout, non non ...) et ait passé le reste de la nuit à le surveiller comme le lait sur le feu.

A 8h j'étais devant chez le véto. Il était encore clairement en hypoglycémie. Le soir je l'ai ramené avant la fermeture pour un nouveau contrôle et j'ai amené Ever. La glycémie de Ti-Taz avait à peine remonté et pourtant il n'avait pas eu d'insuline depuis la veille. Et Ever, ben, elle n'est pas gestante mais elle me fait une montée de lait, ce qui explique qu'elle attaque tout le monde à la maison, qu'elle a mordu Garfi et Babouche et abimé une oreille de Berlin. Tout le monde fait place devant Everator !

 

Entre temps, j'avais trouvé un super matou pour Guiness, là-bas en Suisse. Un vraiment beau, sain et qui a déjà fait de beaux bébés. Très bon contact avec l'éleveuse qui semble sérieuse et a bonne presse auprès plusieurs de mes copines, on parle tarif, condition, trajet, mode de fonctionnement, dates, je suis enthousiaste .... Ça c'était le vendredi soir, j'avais une raison d'être contente malgré tout.

Le dimanche soir, l'éleveuse m'informe que ses plans ont changé et que finalement ça ne sera plus possible. Retour case départ, je suis super déçue mais ce sont des choses qui arrivent. Bouh, que je suis déçue :(

 

Là, cette semaine, j'étais chez le véto hier pour Ti-Taz, j'y serai demain pour Babouche et Berlin dont l'asthme s'aggrave avec la saison, jeudi de nouveau, 3 fois dans la journée pour Ti-Taz et vendredi et samedi pour Ever les tests et tout le tralala prénuptial.

Pour me changer les idées, ce soir je vais à la laverie, je n'ai plus de couette propre ...

 

 

Je m'en moque, je ne baisserai pas les bras, pas encore. Fuck l'Univers, je m'en tiens à mon rêve.

 

Je vous ai déjà dit pourquoi et comment j'ai choisi mon affixe "de la Folidoki" ? Si non, il faudra.

 

Ah, et ne me dites jamais "tu verras, la chance tourne" sinon je vous refile Gaïa ! Ce que je viens d'écrire, c'est juste une version de ce que je vis depuis à peu près toujours.

Ben oui, c'est comme ça, y'a des gens qu'ont la chkoumoune. Ça ne vous rends pas content de votre journée du coup ? Vous voyez bien que la vie n'est finalement pas si difficile ^_^